Accueil » Ai-je vraiment besoin d’un site internet ?

Ai-je vraiment besoin d’un site internet ?

Vous êtes commerçant ou prestataire et vous aimeriez développer votre présence sur Internet, mais l’abondance de canaux de communication vous fait vous demander s’il est encore nécessaire d’avoir un site internet ? C’est à cette question que nous allons tenter de répondre.

Où se trouve votre client type ?

Selon la nature de votre business, il est possible que la majorité de vos clients soient présents sur un unique canal de communication. Vous visez les adolescents, vous les trouverez massivement sur TikTok, vous visez les startupers, ils seront sur LinkedIn. Enfin, si vous êtes par exemple serrurier, il vous faut apparaître en premier dans les résultats de recherche Google des gens aux alentours de chez vous. Dans chacun de ces exemples, un site internet n’est pas une nécessité. Si vous vendez un produit, saviez vous qu’il est possible de vendre en direct sur la majorité des réseaux sociaux ou encore sur uniquement Amazon ? Si vous faites de la prestation de services, une bonne communication peut se suffire à elle-même aussi si elle est bien faite.

Un site pour quel usage ?

Vous l’aurez compris, nous ne sommes plus à une époque où le site internet est la réponse automatique à votre besoin, et s’il existe, il doit remplir une fonction précise dans votre communication. Je ne compte plus le nombre d’histoires similaires à celle-ci : « J’ai fait faire un site vitrine il y a 10 ans par le fils de ma cousine, je ne m’en occupe pas de toute façon personne ne va jamais dessus ça ne sert à rien. ». Les règles de positionnement de Google sont nombreuses, complexes et inconnues du grand public. Mais, s’il y a bien une tendance que l’on peut remarquer, c’est que ces sites « cartes de visite » qui n’évoluent jamais sont considérés comme morts et finissent dans les tréfonds des moteurs de recherche. Faites l’expérience par vous même. Quoi que vous chercherez, apparaîtront en premier des sites hautement dynamiques, les grands gagnants étant bien souvent des blogs ou des e-commerces. Chaque situation est unique et mérite d’être étudiée au cas par cas, mais voici quelques exemples généraux où la création d’un site internet se justifie :

  • Votre produit ou votre service est un peu cher ou critique, et vous avez un besoin d’être crédible pour obtenir la confiance de vos clients. Dans ce cas le site internet est un bon moyen pour rendre les choses plus officielles
  • Vous êtes sur plusieurs réseaux sociaux, dans ce cas un site internet et un bon moyen pour centraliser vos informations ou vos services.
  • Vous développez une application web et dans ce cas la question ne se pose même pas à moins que vous ne travaillez sur un prototype no-code.
  • Vous ne pouvez pas vous passer du pourcentage de clients n’utilisant pas les réseaux sociaux.

Etc.

Faut-il vraiment passer par un prestataire ?

Vous m’accuserez peut-être d’avoir un conflit d’intérêt, mais la réalité est simple : vous n’avez ni le temps ni les compétences pour faire les choses comme elle mérite d’être faites. Si vous vous installez à votre compte, c’est parce que vous pensez que votre énergie, votre talent ou votre produit a une valeur marchande, alors investissez votre temps là-dedans et déléguez le reste. Bien sûr, aujourd’hui, il existe des solutions qui vous permettent d’avoir un site en quelques clics et sans coder. Vous savez quoi ? Il nous arrive de nous en servir aussi, mais nous savons ce que nous faisons. Ce genre de solutions sont généralement assez lourdes, et ne pas connaître et mettre en place les bons outils d’optimisation, c’est condamner son site à l’oubli. C’est un exemple parmi d’autres, mais vous pourriez aussi par exemple faire un site dysfonctionnel sur mobile ou mal sécurisé sans vous en rendre compte juste parce que vous n’avez aucune idée de comment il marche en arrière-boutique.

Il en est de même pour les réseaux sociaux. Rédiger des publications, répondre aux commentaires, animer une communauté, c’est un travail extrêmement chronophage, et vous, vous avez le nez dans le guidon. Sans le recul nécessaire, vous ne vous rendrez pas forcément compte que vous employez un jargon spécifique à votre profession, que votre panel de client ne comprend pas et qui de ce fait ne l’intéresse pas. Imaginons que vous soyez potier. Vous vous exalterez peut-être de la qualité de la glaise que vous utilisez ou de cette nouvelle technique révolutionnaire que vous avez apprise lors de votre voyage initiatique en extrême Asie, mais votre client, ce qui l’intéresse, c’est de savoir si le pot fera beau dans son salon, ne perdez pas ça de vue. Il faut être capable de se mettre à sa place, et ça, c’est notre boulot.

Pour conclure, si vous avez un projet de développement sur Internet, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec nous. Nous serons heureux d’en discuter et de potentiellement construire quelque chose de génial ensemble ! À bientôt !